L’injection intravitréenne dans la DMLA

La DMLA est une maladie de la rétine qui signifie dégénérescence maculaire liée à l'âge. La macula est le centre optique de la rétine, là où se focalise les faisceaux lumineux. Soumise à un intense bombardement de la lumière, elle peut, avec le temps, dégénérer. La fréquence de la dégénérescence maculaire est de près de 30% à 70 ans.

Il en existe deux formes :

  • La forme sèche, qui est la plus fréquente, pour laquelle il n'existe pas de traitement curatif.
  • La forme humide qui correspond à la présence de néovaisseaux au sein de la macula ou de la zone péri maculaire. Ces néovaisseaux poussent au sein de la rétine et la détruisent, il faut, donc, pouvoir arrêter leur croissance et les faire disparaître. Il existe maintenant des traitements médicamenteux efficaces.

A l'heure actuelle, il existe deux produits qui sont issus des anti-VGEF ou anti facteur de croissance des vaisseaux rétiniens. Ces anti-VEGF nécessitent, pour être efficaces, d'être injectés dans l'oeil, dans la cavité vitréenne : c’est l’injection intra-vitréenne ou IVT. Le traitement démarre par une cure de 3 injections à 1 mois d'intervalle puis la surveillance est mensuelle avec la nécessité, quelques fois, de ré-injecter à un rythme allant de tous les mois à tous les 3 mois.

Après l'injection, les patients présentent une gêne visuelle pendant 1 à 3 heures, gêne due le plus souvent à la désinfection oculaire faite par la bétadine ophtalmique et quelquefois à la présence du médicament dans la cavité vitréenne.

Ces injections se font sous anesthésie locale. Le risque est l'infection intra-oculaire ce qui nécessite de les réaliser dans une salle opératoire propre, après désinfection soigneuse de l'oeil et de la zone péri-oculaire. Le cabinet Ophtalmologie Foch possède une salle adaptée pour la réalisation de ces injections qui se font donc au cabinet.